Interview Ludovic Teulade et présentation mémé !

ludovic teulade

A 10 jours de la GlaGla Race, interview de Ludovic Teulade (Team Oxbow et membre Annecy Stand Up Paddle Club) ainsi qu’une présentation d’un nouveau partenaire : Mé Mé !

– Ludovic tu participes à nouveau à la GlaGla Race ! Hâte d’y être ?

Salut ! Oui super content de revenir pour la GlaGla, la dernière fois c’était en 2015, dans les premières éditions et je commençais tout juste ma carrière de rameur. Désormais cela fait 4 ans que je fais des courses non-stop en France, en Europe et dans le monde et revenir à Annecy avec la team de l’alpine Lakes tour ça fait vraiment plaisir !

Glagla Race 2015 ludovic teuladeEn 2015 on avait fini la beach race sous un tempête de neige c’était un souvenir incroyable ! Je croise les doigts pour avoir des bonnes conditions cette année !

– Comment vois tu l’évolution des compétitions en SUP Race ?

Quand on voit les calendriers de course de l’année aujourd’hui et de l’engouement autour des compétitions on peut que remarquer l’incroyable croissance de notre sport. Toujours plus de participants, de catégories, de types de courses et sur tous les plans d’eau possible.
Je n’aurai jamais pensé qu’il puisse avoir une telle progression en si peu de temps. Énormément de monde se met à la race et découvre le plaisir de la glisse sur l’eau et le tout dans une super ambiance.
On annonce plus de 500 participants à la GlaGla et c’est juste dingue !

– 2019 démarre tout juste, quels sont tes projets pour cette nouvelle année ?

Ça va être encore une année très chargée pour moi et mon frère. Beaucoup de compétitions en France et à l’international mais également des gros projets qu’on ne va pas tarder à dévoiler avec nos sponsors. Des challenges personnels plus « extrêmes » pour vivre quelque chose de différent et ramener des images incroyables ! Nous allons également donner des cours tout l’été sur le Léman comme nous avions commencé l’année dernière.
Cette année s’annonce donc toute aussi belle que les dernières passées et j’ai vraiment hâte de tout faire !

Mé-Mé est une marque de boissons biologiques et prêtes à l’emploi pour les sportifs et actifs. Toutes nos boissons sont élaborées à base de thé vert Matcha, d’eaux végétales ou de sources et très légèrement dosées en fructose pour booster et détoxifier l’organisme avant, pendant et après une séance de sport ou tout au long de la journée. 
Aucun conservateurs, ni additifs n’ont été ajoutés aux boissons Mé-Mé afin de maintenir la fonction des nutriments et vitamines.

Interview Caroline Liault, créatrice de Mé-Mé, réalisée sur les rives du lac d’Annecy

GlaGla Race : 10 days to go ! Plus que 10 jours !

glagla race last call

10 days to go before the GlaGla Race ! 570 registered participants from 20 countries ! Last day today to register at the regular price ! Don’t be too late !

Plus que 10 jours avant la GlaGla Race ! 570 participants déjà inscrits de 20 pays différents ! Dernier jour pour vous inscrire au prix normal ! C’est le moment de vous inscrire si ce n’est pas encore fait !

Si vous avez besoin d’une licence fédération française de Surf, vous pouvez la commander en ligne à Annecy Stand Up Paddle Club.

Pour des conseils et témoignages, lisez les interviews des participants !

GlaGla Race J-14 : Interview Yann Redouin et présentation Base Camp

Yann Redouin

A J-14 de la GlaGla Race, interview de Yann Redouin et présentation de BaseCamp, joli spot au coeur de Talloires, pour une collation équilibrée, un café entre amis ou louer un vélo pour faire le tour du lac !

Yann tu entraînes au Annecy Stand Up Paddle Club, en tant que coach et local de l’épreuve, quels conseils donnerais-tu pour bien se préparer et s’équiper pour la GlaGla Race ?

La pratique du SUP sur les lacs alpins a quelques particularités, notamment concernant la tenue à adopter l’hiver. Il faut avant tout trouver le bon compromis pour se protéger du froid… mais pas trop ! et rester efficace pour pagayer. Effectivement notre corps monte vite en température durant l’effort et l’effet « cocotte minute » ressentie avec les combinaisons néoprènes classiques est indéniable. Il faut privilégier les tenues mixtes à savoir un long john ou pantalon qui permet de bien couvrir les parties exposées au froid et les moins mobiles ( jambes, abdomen ) et un haut thermique respirant ( première couche), que l’on peut recouvrir d’un coupe-vent technique. La déperdition de chaleur se fait essentiellement par la tête, les mains et les pieds. Ce sont vraiment ces parties qu’il faut couvrir en priorité ainsi que l’abdomen pour éviter les problèmes de transit. Un bonnet technique et respirant également qui ne garde pas trop l’humidité, des gants néoprène ou classiques pas trop épais afin d’éviter de fatiguer les avant-bras en tenant votre pagaie, des chaussons néoprènes en 5 ou 6mm ou à défaut des baskets avec une paire chaussettes en laine. Il existe également des combinaisons étanches spécifiques pour ce type de pratique hivernale développées par SupSkin.

Yann Redouin entrainement annecy sup clubSi vous participez « en promenade » et appréhendez de vraiment tomber à l’eau alors une combinaison néoprène classique peut suffire.

Avant le début de la course ne passez pas brutalement d’une ambiance surchauffée ( habitacle de voiture, salle chauffée… ) à l’extérieur. Anticipez votre départ.

Pensez à vous hydratez : ce n’est pas parce qu’il fait froid et que c’est l’hiver que l’on se déshydrate moins ! bien au contraire ! Hydratez-vous avant le départ, un thé est toujours bien apprécié. Vous pouvez également en préparez dans votre boisson d’effort : thé, citron, miel… et pourquoi pas rajouter de la maltodextrine (apport glucidique ) pour la longue distance, car les dépenses énergétiques sont augmentées ( effort + froid )… c’est assez personnel en fait…

Échauffez-vous bien !! Contrairement à l’été et ses températures clémentes le corps a besoin de beaucoup plus de temps pour « monter en température » et être prêt pour l’effort que vous aurez à fournir ensuite. 10 à 15 minutes sont nécessaires. Vous êtes là pour vous faire plaisir… pas pour développer des tendinopathies.

Qu’est ce que ça te fait de de dire qu’une des plus importantes courses de stand up paddle (en nombre de participants) au monde va avoir lieu au plus froid de l’hiver sur ton lac ?

C’est avant tout un plaisir d’accueillir et d’échanger avec des SUPers du Monde entier sur ce lac exceptionnel. J’y navigue plusieurs fois par semaine depuis des années et le plaisir est toujours intacte. Je suis toujours ébloui par ces paysages incroyables et encore plus l’hiver avec tous ces contrastes de couleurs et de paysages. Et sur la rive, malgré le froid, l’ambiance est toujours festive !

C’est impressionnant et en même temps mérité de voir cette course prendre cette dimension et grandir d’année en année. C’est une course dont le lieu et l’ambiance sont uniques ! On pagaie avec des champions sans pour autant se prendre au sérieux. Être au départ au milieu de ces centaines de pratiquants, sur ce lac d’habitude si calme l’hiver, c’est une autre dimension !

Je tiens d’ailleurs à te remercier car tu as su garder l’esprit originel de l’Alpine Lakes Tour ( il y a déjà 6 ans ) que ce soit sur la GlaGla ou sur les autres courses du Tour : une ambiance super conviviale, prendre du plaisir sur l’eau sans jamais se prendre au sérieux, des courses uniques dont la Glagla en premier lieu, une équipe de bénévoles très investie.

Donc merci aux bénévoles, qui ce jour, pour que l’on puisse profiter pleinement, endurent le froid sur la rive sans pouvoir toujours se réchauffer.

En résumé, on se caille, mais on est pas des p’tits joueurs !

Base Camp : Location vélo, voyages et café

BASECAMP TalloiresCréé par les initiateurs du défi cycliste inédit La Résistance, qui a connu un beau succès pour sa première édition en septembre 2016, bASECAMP se veut un lieu de passions, de rencontres et de cultures.

bASECAMP est situé au cœur de Talloires, à la place du Lavoir.

L’équipe de bASECAMP met à la disposition de la clientèle des vélos de qualité et premium qui sauront satisfaire toutes les pratiques, d’une simple balade le long du lac à la chevauchée fantastique par les cols et les chemins.

E-bikes, hybrides, vélos enfant, vélos de route et « gravel » haut de gamme, tout est possible et offrir à tous des souvenirs inoubliables mais aussi transmettre la passion de l’équipe bASECAMP aux néophytes.

bASECAMP c’est aussi un café qui propose des menus sportifs sains et équilibrés !

Plus d’infos sur bASECAMP

 

 

GlaGla Race : 16 days to go : interview Leonard Nika and Paddle League presentation

Leonard Nika

Leonard Nika (GlaGla Race 2018)

We continue with our daily interviews about GlaGla Race participants. Today Leonard Nika, one of the top paddlers in the world.

Leo, it’s your third GlaGla Race, what do you like about this event ?

I like the GlaGla Race because it’s in a beautiful location, paddling with 400 people in a lake surrounded with beautiful mountains full of snow is something that you can’t do every day and always well organized. I like also the challenge of this race, because there is always good competitors to test my strength in off season.

This year I will try to improve my 2nd place in a photo finish and bring home the victory!

Leonard nika vs Tom Auber

Do you have a special training programme or preparation for winter conditions ?

I don’t have a special training for winter conditions, the only thing I do when is winter is to make sure that my feet and my body are always well protected with thicker neoprene so they stays always warm.

2019 is just starting ! Your resolutions and/or projects for this new year ?

My plans for this year are a bit different from last year, instead of doing every weekend a race I will focus more in my training for a big event to maximize the possibility of a victory!! I also will work on my sup training camps in Portugal that I started last year and it was a great success. This year we have available one week per month for all 2019 sup training camps for everyone that want to train hard having fun with a supervision of my self and my brother Claudio Nika. If someone is interested you have to send an e-mail to niksurfer@hotmail.it to get more info.

Thank you for this interview and I’m very looking forward to compete at the GlaGla Race in few weeks,

Leonard

The Paddle League

The Paddle League

The Paddle  League was created in 2018. The GlaGla Race will be the first Paddle League event of 2019.

« Welcome to The Paddle League, where we aim to help build a better, brighter and more sustainable future for stand up paddling that benefits everyone who’s part of this amazing community.

We’re aiming to help unify, elevate and grow the great standalone events around the world while providing the elite athletes, weekend warriors, brands, fans and media a wider platform to stand on.

We also firmly believe in reconnecting SUP with its “grassroots” foundation, which means a stronger emphasis on amateurs, juniors and simply getting more people out there on the water for the first time. Because that’s the heart of our sport.

The Paddle League, which I’ve helped to co-found over the past six months with my good mates Kelly Margetts and Brian Meyer (along with the support of many other selfless paddlers), aims to achieve this by creating a unified, inclusive world tour (an evolution of the SUP Racer World Rankings) that connects everything from the awesome international events to the amazing regional races. »

More about the Paddle League

GlaGla Race J-17 ! Olivier Comazzi et Les Alérions !

Olivier Comazzi

On continue avec nos mini interviews quotidiennes avec aujourd’hui Olivier Comazzi et Les Alérions !

Olivier Comazzi, qui es tu ?

J’habite actuellement en Suisse, en Valais, à Collombey Muraz, pres de Monthey, à 15 minutes du Lac Léman. club: Sup-Spirit à Sion en Suisse, et la Base Nautique de Sciez en France. / board: je rame sur Starboard : je possède une Sprint 14x 21,5 pour le flat et une AllStar 14x 22,5 pour les conditions un peu plus choppy. / âge : 42 ans en 2019 / nombre d’années de pratique : 5 ans.

olivier comazzi Roselend

tu es inscrit à la GlaGla Race 2019. Tu as hâte d’y être ?

Oh oui, je suis impatient ! C’est la plus grosse course de l’année en terme de participants, et il y règne toujours une atmosphère particulière. Quelque chose entre l’euphorie de se retrouver aussi nombreux sur l’eau glacée, le décors magnifique du lac et des montagnes enneigées autour, et aussi croiser tous ces gens que l’on voit dans les magazines ou sur les réseaux le reste de l’année.. Tout le monde a le sourire, il s’en dégage une bonne énergie, c’est un moment super convivial.

Tu pratiques le SUP toute l’année. Comment t’entraines tu en hiver ? Quelle préparation, quel équipement pour l’hiver ?

D’hiver en hiver, j’ai l’impression que mon corps s’habitue à être sur ( ou dans parfois…) l’eau froide. il y a quelques années je me sur-équipais pour braver le froid. Actuellement, je ne porte qu’un Long John, avec un T-shirt Lycra de surf + un Lycra polaire par dessus, des chaussons néoprène de 6 mm, un bonnet, et un coupe vent dans la poche si besoin.. Tant que je rame en fréquence je n’ai pas froid finalement. Je m’entraine environs 3 fois par semaine en moyenne, j’aime faire des distances de 15/20 km en mode balade sportive, et également un peu de fractionné, pour entrainer mon cœur a monter dans les intensités pendant 1h max.

Tu as terminée 1er de l’Alpine Lakes Tour 2018, un circuit qui a cumulé 1250 participants. Qu’est ce qui fait son succès selon toi ?

Selon moi le succès de l’Alpine Lakes tour dépend de plusieurs facteurs: le principal est celui de la convivialité, l’ambiance et l’énergie positive dégagée sur chaque événement. Ensuite il y a évidemment les cadres magiques de chaque course sur des lacs alpins plus beaux les uns que les autres qu’ils soient en altitude ou mème souterrains. Enfin il y a le format « championnat » qui pousse à participer à un maximum d’étapes, et qui permet aussi de se retrouver sur l’eau a coté de certains grands noms de ce sport.

Les alérions

Les Alérions

Les Alérions c’est THE spot pour la GlaGla Race ainsi que la FAT & POP Race : juste au dessus de Talloires avec bonne ambiance et accueil sur mesure. On peut y stocker son matériel sans problème !

Le centre Les Alérions est le lieu idéal pour se retrouver, se ressourcer en famille ou entre amis. Avec son parc de 3 hectares et la proximité du Lac d’Annecy, c’est la destination de vos vacances.

Le centre est une structure de 74 lits inscrite au répertoire de l’Éducation Nationale et de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale.

Il accueille toute l’année des familles, des personnes seules et des groupes (d’enfants, d’ados et d’adultes) pour des stages, des classes de découvertes, des séjours sportifs ou culturels.

Période d’ouverture

Toute l’année.
Ouvert toute l’année sauf mars et novembre.

 

GlaGla Race : J-18 interview Marie Dautruche et présentation Starboard

Marie Dautruche 1ère femme sur la longue distance

Marie, tu es inscrite à la GlaGla Race 2019. Tu as hâte d’y être ?

Oui la GlaGla est un vrai RDV pour la rameuse des lacs que je suis !:)
On y retrouve les copains du SUP au beau milieu de l’hiver ! Bonne humeur garantie ! C’est une course que l’on fait comme un challenge, avec un peu de chance sous la neige !
Et puis j’ai entendu dire qu’il y aura du beau monde pour l’édition 2019, ça fait plaisir que des riders internationaux se déplacent sur un lac alpin.

Tu pratiques le SUP toute l’année. Comment t’entraînes tu en hiver ? Quelle préparation, quel équipement pour l’hiver ?

Marie Dautruche GlaGla Race TrainingEn fait c’est le premier hiver ou je dois m’entrainer ici dans le froid car l’hiver passée j’ai eus la chance de m’entrainer à Fuerteventura.
Cette saison il a donc fallu que je prenne mes marques sur le Léman l’hiver, il fait 2 à 3 degres et nous sommes plongé dans le brouillard…dur dur de trouver la motivation. Avec le froid le plus dur c’est l’avant et l’après. Mais une fois que j’y suis c’est tellement bon. L’hiver le lac offre une atmosphère particulière que j’aime beaucoup. La vue des montagnes enneigées me ressourcent.
Je fais environ 4 entrainements sur l’eau par semaine et je complète avec d’autres sports, du vélo, bodybalance, musculation, natation et bien sûr le ski. La peau de phoque est un excellent complément pour travailler la caisse.
Et aussi je prévois de partir régulièrement en mer ou océan pour travailler le downwind et les vagues. Je pars cette semaine à Tarifa.
L’équipement ? En race, j’ai toujours trop chaud quand je rame, alors un pantalon de running en goretex, thermique et coupe vent suffisent, même quand il fait 1 ou 2 degres. Et bien sur, les chaussons ! Je rajoute souvent de grosses chaussettes pour avoir chaud au mollet…le look n’est pas terrible mais c’est efficace !

Tu as terminée 1ere de l’Alpine Lakes Tour 2018, un circuit qui a cumulé 1250 participants. Bravo !

Oui c’était un de mes objectifs 2018. Mission accomplie !
Je dirais des entrainements rigoureux et quotidiens. Je suis les entrainements de Vincent Guillaume depuis plus d’une année, qui m ‘ont permis de bien progresser. Une préparation physique complète car je pratique d’autres sports. Mes séjours fréquents à l’océan, quand je reviens ramer sur le lac, le plan d’eau me paraît plus facile. Les entrainements avec des rameurs et rameuses bien meilleurs que moi, qui m’ont vraiment fait progresser et surtout qui m’ont donné l’envie de m’améliorer encore et encore. Je pense aussi une excellente board de flat, ma sprint de chez Starboard, elle est mon alliée la plus fidèle, une fusée…Et enfin, ma forcer de caractère ! Je cherche à être plus performante et à optimiser chaque sortie sur l’eau.

starboard SUP Alpine Lakes Tour Partner

Starboard : nouveau partenaire GlaGla Race et Alpine Lakes Tour 2019

Parmi les nouveaux partenaires de la GlaGla Race et de l’Alpine Lakes Tour, Starboard ! La marque de stand up paddle la plus titrée au monde vient nous aider à organiser des courses encore plus respectueuses d’un environnement qui nous est cher. Starboard nous aidera notamment en compensant 10 fois l’empreinte carbone de la GlaGla Race et des étapes de l’Alpine Lakes Tour.

Plus d’infos sur la politique environnementale de Starboard

GlaGla Race 19 days to go : Alexandre Dallant and Supskin

19 days to Go before the GlaGla Race ! As announced before we will give you a daily update with testimonials and infos about the participants, our partners, the content of the event, the volunteers, … (French version coming in a few minutes)

We start with Alexandre Dallant & Supskin

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant (Facebook Profile here)

Home town : Trouville-sur-Mer (France)
Club : Surf’in Trouville Club
Board : 3bay, SIC

Alexandre, you participated in the last 4 editions of the GlaGla Race. What makes you come back?

There are several reasons.
The first is the desire to find all the band of friends that I met at each edition. I come from Normandy, so I often stay 2, 3 days on site because the road is long we take the opportunity to eat well, drink shots and eliminate during the race ;-))))

The second is the magical setting of this race. You can not do it by lowering your head (it’s good because I’m not a beast podium !!!).

And finally the conviviality of this event which even by magnifying remains always cool. It’s the result of your work and the imprint of the spirit of a team that does not tell it …

What would you like more about the GlaGla Race?

A flea market sup, everyone could find good deals and no event does it to my knowledge (I know it’s complicated to manage with the brands partners but not everyone can afford to buy new …) And yurts for rent on the shores of the lake for the stay 😉
Otherwise for the rest everything is there …

Which advice (s) would you give to someone who would participate for the first time?

Come quietly, this race is really atypical and open to all. Nor is it an Antarctic dive 😉 Do not cover too much for the race (I know that the choice of equipment is always a haunting question for the new ones), it’s a trap to avoid if you burn in the race you’re in trouble to get to the end. And above all, enjoy the magic of this unique place 😉

Supskin : Paddlesuits – by paddlers for paddlers. Pioneering high-performance stand-up paddling water wear since 2011.

How it all started

WolfgangWolfi found himself participating in the Austrian SUP Championships 2011. Disappointed by his loss, he started training like the competitive beast he is. But winter arrived fast and no suitable clothing existed – Wolfi had to take matters in his own hands.

After experimenting with various ideas, he made the world’s first paddle suit prototype in his basement in Bad Mitterndorf, Styria. It kept him warm and on the water the whole winter. At the first race of next season, all other competitors carried their winter training deficit… and Wolfi won the race.

Supskin dry suits

GlaGla Race J-19 : Alexandre Dallant et Supskin

Il reste 19 jours avant la GlaGla Race ! Comme annoncé, nous allons, chaque jour vous donner des informations sur la GlaGla Race : sur l’événement lui-même, sur les partenaires, les participants (avec des mini interviews), les bénévoles, les conditions, etc… On commence avec Alexandre Dallant qui a participé aux 4 dernières éditions de la GlaGla Race et Suspkin, un de nos partenaires principaux depuis 2015.

(English version below)

Interview express d’Alexandre Dallant

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant (Profil Facebook)

Sa ville : Trouville-sur-Mer (France)
Son club : Surf’in Trouville Club
Sa planche : 3bay, SIC

Alexandre, tu as participé aux 4 dernières éditions de la GlaGla Race. Qu’est ce qui te fait revenir ?

Il y a plusieurs raisons.

La première c’est l’envie de retrouver toute la bande de copains que j’ai rencontré à chaque édition. Je viens de Normandie, je reste donc souvent 2, 3 jours sur place car la route est longue on en profite pour bien manger, boire des coups et éliminer pendant la course ;-))))

La seconde c’est le cadre magique de cette course. On ne peut pas la faire en baissant la tête (ça tombe bien car je ne suis pas une bête de podium !!!).

Et enfin la convivialité de cet évènement qui même en grossissant reste toujours aussi cool. C’est le fruit de votre travail et l’empreinte de l’esprit d’une équipe qui ne se la raconte pas…

Qu’est ce que tu aimerais de plus sur la GlaGla Race ?

Une brocante du sup, tout le monde pourrait y trouver de bonnes affaires et aucun Event ne le fait à ma connaissance (je sais que c’est compliqué à gérer avec les marques partenaires mais tout le monde n’a pas les moyens d’acheter neuf…) Et des yourtes à louer sur les rives du lac pour le séjour 😉
Sinon pour le reste tout est là…

Quel(s) conseil(s) donnerais tu à quelqu’un qui participerait pour la 1ère fois ?

Venez tranquillement, cette race est vraiment atypique et ouverte à tous. Ce n’est pas non plus une plongée en antarctique 😉 Ne vous couvrez pas trop pour la course (je sais que le choix de l’équipement est toujours une question obsédante pour les nouveaux), c’est un piège à éviter si tu brûles en course tu en chies pour arriver au bout. Et surtout profitez de la magie de cet endroit unique 😉

SUPSKIN : Combinaisons Stand Up Paddle – par des paddlers pour les paddlers

Comment tout a commencé

WolfgangWolfi s’est retrouvé participant à les Championnats d’Autriche de SUP en 2011. Déçu par sa défaite, il a commencé à s’entraîner comme la bête de compétition qui est en lui. Mais l’hiver arriva vite, et il n’existait aucun vêtement approprié – Wolfi devait prendre les choses en main.

Après avoir expérimenté diverses idées, il a assemblé le premier prototype au monde de combinaison de stand up paddle dans son sous-sol à Bad Mitterndorf, Styrie. Il lui tenait chaud même sur l’eau durant tout l’hiver. Lors de la première compétition de la saison suivante, tous les autres concurrents ont subi leur manque d’entraînement hivernal… et Wolfi a remporté la course.

Supskin dry suits

Impressionnés par la réaction, Brigitte et Wolfi ont fondé SUPSKIN et ont commencé à produire des combinaisons pour la majeure partie de la communauté des racers de SUP et des paddlers ambitieux ayant besoin de vêtements d’hiver fonctionnels.

GlaGla Race 2019 : 20 days to go… J-20

GlaGla Race

20 days to go before the GlaGla Race 2019 ! Plus que 20 jours avant la GlaGla Race !

Starting now, you will get every day information about the GlaGla Race, the participants, the volunteers, our partners !

A partir d’aujourd’hui vous aurez tous les jours de nouvelles infos sur la GlaGla Race, les participants, les bénévoles, nos partenaires !

Getting close to 2018 record (500 registrants) – on approche du record de 2018 (500 inscrits)

glagla raceWe are getting close to GlaGla Race last edition record number of registrants (495 to be precise) / On se rapproche du record de participation de la dernière édition de la GlaGla Race (495 inscrits pour être précis).

GlaGla Race registration is open until January 8th at the regular rate. Then if we haven’t reach the maximum of participants allowed, there will be a late registration fee. So don’t wait to much to register ! The GlaGla Race is a unique experience you will enjoy, no doubt!

Les inscriptions à la GlaGla Race sont ouvertes jusqu’au 8 janvier 2019. Si reste des places, un tarif d’inscription majoré de dernière minute sera appliqué. Donc, n’attendez plus pour vous inscrire ! La GlaGla Race est une expérience unique à ne pas manquer sans aucun doute!

GlaGla Race

GlaGla Race

Merci à Jean Sebastien Touchet (agence Blue1310) pour ces superbes photos.