GlaGla Race J-19 : Alexandre Dallant et Supskin

Il reste 19 jours avant la GlaGla Race ! Comme annoncé, nous allons, chaque jour vous donner des informations sur la GlaGla Race : sur l’événement lui-même, sur les partenaires, les participants (avec des mini interviews), les bénévoles, les conditions, etc… On commence avec Alexandre Dallant qui a participé aux 4 dernières éditions de la GlaGla Race et Suspkin, un de nos partenaires principaux depuis 2015.

(English version below)

Interview express d’Alexandre Dallant

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant

Alexandre Dallant (Profil Facebook)

Sa ville : Trouville-sur-Mer (France)
Son club : Surf’in Trouville Club
Sa planche : 3bay, SIC

Alexandre, tu as participé aux 4 dernières éditions de la GlaGla Race. Qu’est ce qui te fait revenir ?

Il y a plusieurs raisons.

La première c’est l’envie de retrouver toute la bande de copains que j’ai rencontré à chaque édition. Je viens de Normandie, je reste donc souvent 2, 3 jours sur place car la route est longue on en profite pour bien manger, boire des coups et éliminer pendant la course ;-))))

La seconde c’est le cadre magique de cette course. On ne peut pas la faire en baissant la tête (ça tombe bien car je ne suis pas une bête de podium !!!).

Et enfin la convivialité de cet évènement qui même en grossissant reste toujours aussi cool. C’est le fruit de votre travail et l’empreinte de l’esprit d’une équipe qui ne se la raconte pas…

Qu’est ce que tu aimerais de plus sur la GlaGla Race ?

Une brocante du sup, tout le monde pourrait y trouver de bonnes affaires et aucun Event ne le fait à ma connaissance (je sais que c’est compliqué à gérer avec les marques partenaires mais tout le monde n’a pas les moyens d’acheter neuf…) Et des yourtes à louer sur les rives du lac pour le séjour 😉
Sinon pour le reste tout est là…

Quel(s) conseil(s) donnerais tu à quelqu’un qui participerait pour la 1ère fois ?

Venez tranquillement, cette race est vraiment atypique et ouverte à tous. Ce n’est pas non plus une plongée en antarctique 😉 Ne vous couvrez pas trop pour la course (je sais que le choix de l’équipement est toujours une question obsédante pour les nouveaux), c’est un piège à éviter si tu brûles en course tu en chies pour arriver au bout. Et surtout profitez de la magie de cet endroit unique 😉

SUPSKIN : Combinaisons Stand Up Paddle – par des paddlers pour les paddlers

Comment tout a commencé

WolfgangWolfi s’est retrouvé participant à les Championnats d’Autriche de SUP en 2011. Déçu par sa défaite, il a commencé à s’entraîner comme la bête de compétition qui est en lui. Mais l’hiver arriva vite, et il n’existait aucun vêtement approprié – Wolfi devait prendre les choses en main.

Après avoir expérimenté diverses idées, il a assemblé le premier prototype au monde de combinaison de stand up paddle dans son sous-sol à Bad Mitterndorf, Styrie. Il lui tenait chaud même sur l’eau durant tout l’hiver. Lors de la première compétition de la saison suivante, tous les autres concurrents ont subi leur manque d’entraînement hivernal… et Wolfi a remporté la course.

Supskin dry suits

Impressionnés par la réaction, Brigitte et Wolfi ont fondé SUPSKIN et ont commencé à produire des combinaisons pour la majeure partie de la communauté des racers de SUP et des paddlers ambitieux ayant besoin de vêtements d’hiver fonctionnels.